Charlie CHAPLIN : Troisième partie
Sir Christopher LEE : Première partie







CONTRIBUEZ EN OFFRANT  UN DON

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE

T.V.

NOUS ECRIRE

FACEBOOK

HUMANIS NEWS

CHARLIE CHAPLIN

TROISIEME PARTIE

NE LE 16 AVRIL 1889

DECES : 25 DEC. 1977

82 FILMS

CHRISTOPHER LEE

PREMIERE PARTIE

Filmographie Charlie CHAPLIN

Le British Film Institute a réalisé une filmographie de Chaplin avec des descriptions détaillées de ses premiers courts métrages.


Films produits par la Keystone

1914


Pour gagner sa vie

Charlot est content de lui

L’étrange aventure de Mabel

La course au voleur

Charlot et le parapluie

Charlot fait du cinéma

Charlot danseur

Charlot entre le bar et l’amour

Charlot marquis

Charlot aime la patronne

Mabel au volant

Charlot et le chronomètre

Charlot garçon de café

Un beguin de Charlot

Madame Charlot

Le maillet de Charlot

Le flirt de Mabel

Charlot et Fatty dans le ring

Charlot et les saucisses

Charlot et le mannequin

Charlot dentiste

Charlot garçon de théâtre

Charlot artiste peintre

Fièvre printanière

Charlot grande coquette

Charlot garde-malade

Charlot et Fatty font la bombe

Charlot concierge

Charlot rival d’amour

Charlot mitron

Charlot et Mabel aux courses

Charlot déménageur

Charlot papa

Le roman comique de Charlot et Lolotte

Charlot et Mabel en promenade

Charlot nudiste


Films produits par les studios Essanay

1915

Charlot débute

Charlot fait la noce

Charlot boxeur

Charlot dans le parc

Charlot veut se marier

Le vagabond

Charlot à la plage

Charlot apprenti

Mam’zelle Charlot

Charlot à la banque

Charlot marin

Charlot au music-hall


1916

Charlot joue Carmen

Charlot cambrioleur


Autres films de la Essanay

Les avatars de Charlot (un montage par les studios Essanay de séquences de films de Chaplin – le film sortit deux ans après son départ de la Essanay)

His Regeneration [ce film n’est généralement pas considéré comme un film de Chaplin bien qu’il ait fait une brève apparition]


Films produits par la Mutual Film Corporation

1916

Charlot chef de rayon

Charlot pompier

Charlot musicien

Charlot rentre tard

Charlot et le comte

Charlot chez l’usurier

Charlot fait du ciné

Charlot patine


1917

Charlot policeman

Charlot fait une cure

L’Émigrant

Charlot s’évade


Films produits par la First National

1918 Une vie de chien

1918 The Bond

1918 Charlot Soldat

1919 Une Idylle aux champs

1919 Une Journée de plaisir

1921 Le Kid

1921 Charlot et le masque de fer

1922 Jour de paye

1923 Le pèlerin


Films produits par United Artists

1923 L’Opinion publique

1925 et 1942 La Ruée vers l’or

1928 Le Cirque

1931 Les Lumières de la ville

1936 Les Temps modernes

1940 Le Dictateur

1947 Monsieur Verdoux

1952 Les Feux de la rampe


Autres Films

1957 Un roi à New York

1959 La Revue de Charlot (Comprenant Une vie de chien, Charlot Soldat, Le pèlerin et des séquences tournées en 1918 pour How to Make Movies)

1967 La Comtesse de Hong-Kong

Les dernières années

À partir du milieu des années 1950, Chaplin se concentra sur la resonorisation et la réédition de ses anciens films ainsi que sur la protection de ses droits d'auteur. La première de ces rééditions fut The Chaplin Revue (1959) comprenant de nouvelles versions d'Une vie de chien, de Charlot soldat et du Pèlerin.


Aux États-Unis, l'atmosphère politique commença à évoluer et l'attention du public se tourna à nouveau vers les films de Chaplin et non plus vers ses opinions. En juillet 1962, le New York Times publia un éditorial indiquant que « nous ne pensons pas que la République serait en danger si l'inoublié petit Charlot d'hier était autorisé à se promener sur la passerelle d'un navire ou d'un avion dans un port américain ». Le même mois, Chaplin reçut un doctorat honorifique en Lettres des universités d'Oxford et de Durham. En novembre 1963, le Plaza Theater de New York commença une rétrospective des films de Chaplin dont Monsieur Verdoux et Les Feux de la rampe pour lesquelles les critiques furent bien plus positives que dix ans plus tôt. Septembre 1964 vit la publication de ses mémoires, Histoire de ma vie, sur lesquelles il travaillait depuis 1957. Le livre de 500 pages mettant l'accent sur ses premières années et sa vie privée connut un succès mondial même si les critiques pointèrent le manque d'informations sur sa carrière cinématographique.


Peu après la publication de ses mémoires, Chaplin commença à travailler sur La Comtesse de Hong-Kong (1967), une comédie romantique basée sur un scénario qu'il avait écrit dans les années 1930 pour Paulette Goddard. Située sur un paquebot, l'action mettait en scène Marlon Brando jouant un ambassadeur américain et Sophia Loren dans le rôle d'une passagère clandestine. Le film différait des précédentes productions de Chaplin sur plusieurs points : il était le premier à employer le technicolor et la résolution écran large tandis que Chaplin se concentra sur la réalisation et n'apparut à l'écran que dans le rôle mineur d'un steward malade. Il signa également un contrat avec le studio Universal Pictures pour le distribuer. La Comtesse de Hong-Kong reçut des critiques négatives à sa sortie en janvier 1967 et fut un échec commercial. Chaplin fut profondément affecté par ce revers et ce film fut son dernier.


Chaplin fut victime de plusieurs AVC mineurs à la fin des années 1950 et cela marqua le début d'un lent déclin de sa santé. Malgré ces difficultés, il se mit rapidement à écrire le scénario de son nouveau film The Freak sur une jeune fille ailée découverte en Amérique du Sud et qui était destiné à lancer la carrière de sa fille Victoria Chaplin. Sa santé fragile l'empêcha néanmoins de mener à bien ce projet et au début des années 1970, Chaplin se reconcentra sur la réédition de ses anciens films dont Le Kid et Le Cirque. En 1971, il fut fait commandeur de l'ordre national de la Légion d'honneur lors du festival de Cannes et l'année suivante, il reçut un Lion d'or pour sa carrière durant la mostra de Venise.


En 1972, l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences lui décerna un Oscar d'honneur ce que Robinson considère comme le premier signe que les États-Unis « voulaient se faire pardonner ». Chaplin hésita à l'accepter puis décida de se rendre à Los Angeles pour la première fois en vingt ans. La visite fit l'objet d'une large couverture médiatique et lors de la remise de la récompense, il reçut une ovation de douze minutes, la plus longue de toute l'histoire des Oscars. Visiblement ému, Chaplin accepta la statuette rendant hommage « à l'effet incalculable qu'il a eu en faisant des films de cinéma la forme d'art de ce siècle ».


Même si Chaplin avait encore des projets de film, sa santé devint très fragile dans le milieu des années 1970. Plusieurs AVC affectèrent son élocution et il dut utiliser un fauteuil roulant. Parmi ses dernières réalisations figurent la création d'une autobiographie en images, My Life in Pictures (1974) et la resonorisation de L'Opinion publique en 1976. Il apparut également dans un documentaire sur sa vie, The Gentleman Tramp (1975), réalisé par Richard Patterson. En 1975, la reine Élisabeth II le fit chevalier.

La mort de Charlie CHAPLIN

En octobre 1977, la santé de Chaplin s'était détériorée au point qu'il demandait une attention de tous les instants. Il mourut d'un AVC dans son sommeil le matin du 25 décembre 1977 à l'âge de 88 ans. Selon ses dernières volontés, une petite cérémonie funéraire anglicane fut organisée le 27 décembre et il fut inhumé dans le cimetière de Corsier-sur-Vevey. Parmi les hommages du monde du cinéma, le réalisateur René Clair écrivit qu'« il était un monument du cinéma » et l'acteur Bob Hope déclara : « nous avons eu de la chance de vivre à son époque ».


Le 1er mars 1978, le cercueil de Chaplin fut exhumé et volé par deux mécaniciens automobile immigrés, un Polonais, Roman Wardas, et un Bulgare, Gantcho Ganev. Leur but était d'extorquer une rançon d'un million de francs suisses à Oona Chaplin afin de pouvoir ouvrir plus tard un garage automobile. Ils furent arrêtés lors d'une vaste opération de police le 17 mai 1978 et le cercueil fut retrouvé enterré dans un champ de maïs près du village voisin de Noville. Il fut réenterré dans le cimetière de Corsier-sur-Vevey et un caveau en béton armé fut ajouté pour empêcher tout nouvel incident.


Le film La Rançon de la gloire de Xavier Beauvois sorti en 2014, s'inspire de cette histoire.

CONTRIBUEZ EN OFFRANT  UN DON

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE T.V.

T.H.C.1

NOUS ECRIRE

FACEBOOK T.H.C.1

TWITTER

OFFICIEL

FACEBOOK

H. NEWS

FACEBOOK BARNABE