La formation des os







CONTRIBUEZ EN OFFRANT  UN DON

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE

T.V.

NOUS ECRIRE

FACEBOOK

HUMANIS NEWS

FORMATION DES OS

PRESENT

PROCHAINEMENT UN NOUVEL ARTICLE ANATOMIA

Que sont les muscles

Les muscles constituent la partie active de l’appareil locomoteur : ce sont eux qui, recevant des ordres par l’intermédiaire des nerfs, permettent les mouvements. Les muscles, dans leur totalité, représentent près de 40% du poids total du corps, et chacun de nous compte près de 400 muscles différents, dont beaucoup sont petits et peu puissants. Un tel nombre est nécessaire pour que nous puissions accomplir des mouvements divers et coordonnés. Les muscles sont en contact avec les autres éléments du corps : les os (auxquels ils sont liés directement par un tendon), la peau (les muscles du visage, par exemple), les muqueuses (muscles de la langue).

Quelle est la structure des muscles ?

Les muscles sont formés d’un grand nombre de fibres, regroupées en faisceaux primitifs et enveloppées dans une sorte de gaine. A leur tour, ces faisceaux se subdivisent en faisceaux secondaires et tertiaires qui, ensemble, composent la totalité du muscle. La membrane translucide de tissu conjonctif recouvrant ce muscle est appelée périmysium. Elle se prolonge aux extrémités pour former les tendons, qui unissent les muscles aux os. Les fibres musculaires sont constituées de cellules capables de se contracter ou de s’allonger, et c’est précisément ce qui produit le mouvement.

Les types de muscles : lisses et striés

Le corps humain présent deux types de muscles, permettant deux types de mouvement différents.


Les muscles striés, constitués de cellules bien spécifiques, montrent une série de bandes alternativement claires et foncées, qui lui ont valu leur nom. Ces muscles striés sont de couleur rougeâtre, c’est ce que l’on appelle la « chair ». Liés aux os et à la peau, ils n’entrent en action que sur ordre et se caractérisent notamment par la rapidité de leur contraction. Les biceps, les triceps et les quadriceps sont des muscles striés.


Les muscles lisses, présentent une forme de fuseau et son plus petits que les muscles striés. On ne les rencontre que dans les parois de divers organes, comme l’estomac et la vessie. De couleur rose, ils se contractent et s’allongent automatiquement. Leur contraction est donc inconsciente et involontaire, mais lente aussi. Les parois des vaisseaux sanguins et du tube digestif sont des muscles lisses.

Le muscle au microscope

L’observation d’un muscle au microscope montre l’alternance des cellules musculaires qui le composent. A l’intérieur des myofibrilles qui constituent ces cellules, on distingue des bandes claires et sombres, d’épaisseurs inégales. Ces agrandissements montrent clairement la différence de structure entre un muscle lisse et un muscle strié.

Une forme particulière pour chaque fontion

Les muscles ont des formes multiples. En fait, chacun des 400 muscles du corps humain présente une forme bien spécifique, adaptée à la fonction qu’il remplit. Et, en classant les muscles selon leur forme et fonction, on définit cinq catégories :


Fusiformes (en forme de fuseau), renflés dans leur partie centrale et fins à l’extrémité, ces muscles sont généralement divisés en deux ou trois parties, ou ventres. Les biceps et les triceps sont fusiformes.


Plats et larges, comme ceux du front et le grand droit abdominal, dans l’abdomen.


En éventail, comme le muscle temporal et les pectoraux.


Orbiculaires (en forme de boutonnière), comme les muscles entourant l’œil ou la bouche.


Annulaires, comme ceux qui ferment les tubes et que l’on appelle « sphincters » : par exemple, les muscles qui obturent la sortie de la vessie ou l’orifice anal.

CONTRIBUEZ EN OFFRANT  UN DON

FACEBOOK OFFICIEL

CHAINE T.V.

T.H.C.1

NOUS ECRIRE

FACEBOOK T.H.C.1

TWITTER

OFFICIEL

FACEBOOK

H. NEWS

FACEBOOK BARNABE